Chute mortelle dans la Main Courante[Suite]

Texte écrit par L.Nivet médecin urgentiste - spécialisée dans le secours en montagne au CHU de Grenoble - sur les circonstances de l'accident de Pierre

Le 5 janvier 2005, quatre amis montagnards skient ensemble sur la station de Prapoutel-Les Sept Laux. Ils descendent une première fois dans la Combe de la Jasse depuis le haut du télésiège du Pouta, puis décident d’y retourner. Il est 16 heures et le mauvais temps est en train d’arriver. Dans un passage très exposé, Pierre chute et saute une barre rocheuse de 30 mètres avant de s’arrêter dans la pente quelques 100m plus bas.

Ce jour de début janvier, les conditions de neige motivent quatre amis à se retrouver pour du ski hors-piste sur le domaine de Sept-Laux. Ce sont tous des montagnards avertis, leur liste de course s’étoffant rapidement. Ils se sont d’ailleurs rencontrés sur des stages FFME. Tous veulent faire de la montagne leur métier, et cette sortie de ski a été envisagée avec sérieux : matériel technique et de sécurité, conditions météorologiques et nivologiques, passages exposés, tout a été passé en revue.

L’après-midi se passe sans encombre, avec un premier passage très plaisant dans la Combe de la Jasse depuis le haut du télésiège du Pouta, par le passage de la Main Courante. Ce passage débute, après avoir franchit les barrières en bois posées par la station suite à l’accident mortel survenu là deux ans auparavant, par une traversée souvent gelée au-dessus d’un couloir mixte exposé. La fin de cette traversée nécessite de garder assez d’élan pour franchir la petite bosse finale, mais pas trop pour éviter la perte de contrôle amenant inévitablement à rater son virage sur la gauche et à sauter dans les barres rocheuses d’aval.

La descente précédente ayant enchanté tout le monde, décision est prise d’y retourner. Le temps tourne au mauvais, il est 16 heures, et cela risque d’être la dernière descente. Après le virage, Pierre, resté en serre-file, ne suit plus, et en se retournant, ses amis le voient glisser dans la pente, bien en-dessous des barres rocheuses. Ils descendent alors dans la combe en contournant les barres et le rejoignent.

Fred, après un rapide bilan de la situation, descend donner l’alerte aux pisteurs présents en bas du télésiège. Manu et Fabien restent auprès de Pierre. Il est inconscient, gravement traumatisé au crâne et à la face, mais respire toujours, bien que de plus en plus faiblement. Des témoins de la scène traversent également sous les barres pour les rejoindre et donnent l’alerte avec leur portable.
La demande de secours est rapidement retransmise au secours en montagne qui déclenche l’équipe de permanence, et trois pisteurs se rendent d’emblée sur les lieux. Fred remonte avec eux. À leur arrivée, Pierre est en arrêt cardio-respiratoire depuis très peu de temps. La gravité des lésions dues à sa chute semblent lui avoir été fatales. Les pisteurs entreprennent d’emblée une réanimation, attendant sur place l’équipe médicalisée.

Suite

 

[HautPage]

 

Mots de Marie-Jo et Jean-Pierre


Récit du Docteur L.Nivet sur les circonstances de l'accident
 
TEMOIGNAGES
 
CEREMONIE
MUSIQUES ET TEXTES
 

CARNET DE ROUTE
TEXTES, RECITS, COURRIERS


LISTE DE COURSES
 
ALBUMS PHOTOS
 
EXPEDITION EN EQUATEUR
 

Envoyer un mail à Marie-Jo et Jean-Pierre

 
PAGE PRECEDENTE